Crise 2 - Dirigeants 0

Publié le par karine

Le gouvernement français nous dit que notre systeme financier est solide alors pourquoi avoir avec l'ensemble des dirigeants européens baisser les taux directeurs surtout d'un 1/2 point ?

Une action commune peut faire encore plus peur et ne rassure absolument pas les citoyens d'une part, et d'autre part, baisser les taux directeur d'un seul 1/2 point au vue de l'ampleur de la crise revient à assécher la mer avec l'aide d'une petite cuillère.
Et les marchés ont chuté de plus belle malgré cet élan de sauvetage en commun.

Beaucoup compare cette crise à celle de 1929 mais elle n'est pas comparable. Aujourd'hui on spécule sur tout : l'argent, les entreprises et sur les matières premières. De fait, quand la bourse chute c'est l'ensemble du réseau économique qui tombe.

La crise financière aujourd'hui est du à une révolution du monde : le développement de l'Asie et de la Chine, mais elle est aussi du à des spéculateurs qui  veulent toujours s'en mettre plus dans les poches avec une absence de garde fou.
Enfin elle est du aussi à l'immaturité de nos dirigeants : immaturité parce que de nombreux économistes dés 2006 ont prévu une crise économique du fait d'un capitalisme à outrance et que nos dirigeants ont fermé les yeux : Mais non , cela ne pourra pas arriver chez nous, nous c'est mieux, nous le systeme financier est solide ....
Se sont il rendu à un concours de machos puberes? Comme dirait Jacques Martin ils ont tous gagné !


J.K. GALBRAITH
a publié en 2008 un ouvrage intitulé The Predator State, pour l'instant il n'est pas encore retranscrit en français. Néanmoins j'ai pu lire quelques extraits et cet ouvrage monte d'un doigt accusateur la poltique économique de Reagan avec notamment la déréglementation, le monnétarisme et les faibles taxes.
Il montre aussi du doigt les politiques économiques bushistes qui ont accru les inegalites sociales.
Il termine son ouvrage par des pistes économiques à adopter pour inverser cette tendance malsaine.

Je ne saurai que trop conseiller cet ouvrage à notre cher président, lui qui se damnerait au pied de Bush.


Vous pouvez voir un article de cet ouvrage sur
le Herald Tribune
le numéro du mois d'octobre de la Revue Alternatives Economiques
Mother Jones

Publié dans economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article