La limitation sur les redoublements

Publié le par karine

On savait déjà depuis le début de l'année que le gouvernement voulait réformer le systeme éducatif en France. D'où la colére des enseignants car ils estimaient que le nouveau programme ne ferait pas progresser les élèves bien au contraire.

Le niveau scolaire descend et cela n'est pas prêt de s'arrêter puisqu'il s'agit pour le gouvernement de fabriquer et de façonner des bons citoyens qui voteront les bonnes couleurs.
Dire que notre systeme éducatif était jugée difficile car il reposait sur un devoir d'analyse et de réflexion à l'instar du systeme éducatif américain, peut être mais n'aurait il pas fallut donner les moyens aux professeurs et à nos enfants pour pouvoir comprendre, savoir mener une réflexion seule ...
Les éleves seront conditionnés, n'est ce pas ce qui se faisait chez nos voisins allemands dès 1933.
On doit bien s'assurer le résultat des élections, après tout, tout le monde n'a peut être pas une chaussette à disposition.

Et bien que nenni... Le gouvernement envisage de supprimer un certain nombre de redoublement ... ca coûte trop cher. L'avenir des enfants est cher ... mais entre parenthése les cadeaux fiscaux aux plus aisées ne coûte pas cher!
le figaro
Le Point
Bref, ces eléves tous contents de passer en classe supérieur n'auront pas le niveau pour suivre et ce sera un véritable échec.

Cela leur permettra peut être d'avoir des voix supplémentaires, mais ce n'est pas comme cela que l'emploi s'améliorera.
Ce n'est pas comme cela que le niveau social et culturel de ces personnes vont s'améliorer.

mais c'est vrai dans ce monde tout n'est qu' ordre, luxe et paillette.


Publié dans education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jeff5000 29/05/2008 19:19

c est sur vu les references de presse : le point et le figaro.

mais ces personnes qui lisent cette presse n'ont elle pas des enfants dans les ecoles prives - n'oublions pas que le personnel administratif et technique est en nette diminition dans les ecole publics remplaces par des contrats aides.