Le nid de cons

Publié le par karine

Comme je vous l'ai indiqué dans mon précédent billet, le but de mon blog est de pouvoir mettre à profit mes connaissances et mes compétences au service de personnes en difficultés.

Je vois depuis quelques années l'importance de la démarche de développement durable et bien des territoires ont décidé d'y adhérer.
Cette démarche passe par plusieurs axes: gouvernance : démarche de proximité, mixité sociale; emploi: insertion par l'activité économique ...
Alors que les territoires conservent leur compétence en matière de gouvernance, les collectivités transférent leur compétence sur le volet de l'emploi, de plus en plus, à des associations.
Ces associations oeuvrent pour le développement d'un territoire et de fait pour améliorer les conditions de vie des habitants.
Et c'est là qu'arrive mon paradoxe.

Je vais vous éclairer sur le fonctionnement d'une association dont je l'appelerai X.
Alors quel est le rapport avec le titre?
Et bien on entend aussi beaucoup parler du phénoméne des cons au bureau. De nombreux auteurs ont déjà publié des essais à ce sujet et il faut bien reconnaître une chose: les personnes qui travaillent avec des cons se sentent maudits mais nous observateurs nous trouvons cela tellement drôle. C'est un peu comme lorsque nous voyons tomber quelqu'un dans la rue, c'est plus fort que nous, cela nous fait rire.

Donc au bureau, avec des collègues et pour décompresser nous nous demandions à chacun(e) qui inviterait-il? Et là malheureusement nous avions l'embarras du choix : des petits, des grands, des gros, des vieux, des pingres ... tous les goûts sont dans la nature ma p'tite dame.

Je vais donc vous citer quelques moments cultes, histoire de vous donner une vision un peu plus réaliste du monde associatif.

1) Le temps c'est de l'argent, c'est bien connu dit le dicton, de fait, le Directeur ne nous dit pas bonjour. Ah, quoi bon! Est ce que cela lui est bénéfique, non donc au saute les familiarités. Sauf pour les personnes à qui il accorde beaucoup d'estime (tout le monde sauf les secrétaires)
A chaque régle son exeption, il vous donne son bonjour lorsqu'il a besoin de quelque chose en retour: des copies à faire, un dossier à préparer (il aurait du être prêt il y a au moins deux jours). Mais un des priviléges d'un Directeur est de pouvoir rendre les dossiers en retard.

2) Les secrétaires ne doivent pas avoir le coeur fragile sinon c'est la crise cardiaque assurée.
En principe, lorsqu'un directeur a besoin de sa secrétaire il l'appelle par téléphone voire par mail.
Ici dans l'asso en question c'est tout autre. La secrétaire bien concentrée sur son travail sursaute brusquement: quelqu'un vient de crier à la mort. Ah, vous devez penser que quelqu'un en veux de sa personne et qu'on lui fait manger le téléphone ... non non
C'est sa façon d'être familié et de nous appeler un peu comme le font  les propriétaires de chiens.
    MEDOR! , viens ici : Tiens prends ça, c'est bon tu peux foutre le camp
De fait, il n'a pas de problème de vocalise il a de l'entraînement. Le hic c'est lorque nos prénoms finissent de la même façon et nous entendons que le "ine". Normal, je vous le rappelle que nous étions concentré sur notre travail et de fait nous ne savons jamais quand l'aboiement va partir . Hurle t il Martine, Christine, Sandrine ou Catherine.
Là nous devons tendre l'oreille et écouter après le second aboiement et là d'entendre CATHERINE.
Ouf, c'est bon c'est pas pour moi
... et chacun se remet au travail jusqu'au prochain signal, et en bon vieux toutous obéissants tout le monde retourne bosser .

3) Bien sûr il y a d'autre cons, comme le comptable par exemple.
Notre Directeur nous demande d'aller le voir pour avoir un bilan de telle ou telle situation.
Comme vous vous y attendez, en bons toutous nous nous pressons d'y aller. ... Oui , mais fallait pas
Est ce que le comptable a déjà fini son bilan? a t il envi de vous servir de suite? Ce n'est pas dans son intérêt. Et puis s'il ne l'a pas terminé il ne vous le dira pas (question de fierté hierachique). Il va préférer vous gratifier d'un
"J'm'en branle!"     voire d'un "j'm'en bats les couilles"
ET oui c'est du Vécu!!
En chaque asso sommeille un véritable Baudelaire, je vous le dis!

4) Il y a aussi les cons au sens de bête.
En fait les assos fonctionnent beaucoup grâce au subvention des politiques.
Nous on a pu avoir une subvention en échange d'un de leur personnel. Et après en allant dans cette colllectivité on nous disait "Eh bien, vous nous en avez enlevé une belle épine du pied"
Comme quoi, l'asso que je vous parle mise à fond le recyclage.
J'ai suivi une formation avec ce con et c'est vraiment formidable de l'entendre parler de son expérience de la chasse. Mieux que Villeret!
Ah, nous en avons des bons crus!
Revenons à la formation en question : le formateur expliquait la signification de la Loi.
L veut dire loi, R veut dire Réglement et D décret.
Et bien le formateur a eu beau expliquer le pourquoi de la chose, 15 mns plus tard il a fallu qu'il se tourne vers moi pour me demander à nouveau ce que tout cela voulait dire!
Il n'est pourtant pas blond! A un autre moment le formateur expliquait un truc, et bien de nouveau le sourire au coin de la bouche, il se tourne vers moi pour me demander si le truc en question était bien mis en place dans l'asso
Lui, cadre et salaire qui va avec, et plus d'un an d'ancienneté et bien lorsqu'on explique un fait il ne peut répondre si ce fait est oui ou non appliqué dans l'asso.
L'ennui dans tout cela c'est que même si j'ai tout de suite compris le contenu de la formation je ne suis pas payéé pour faire décodeur . Peut être que sa boîte Nordnet fait tout ... à  voir peut être si elle peut lui donner des nanites pour améliorer son cerveau.

5)Nous avons aussi des bêtes même très bêtes
- Qui s'étonnent de ne pas voir apparaître le contenu de la disquette à l'écran ... et ce même si la disquette est sur le bureau
- qui nous réjouissent par leur formule verbale
"Oh, mais on se connaît? demande t elle à une de ses collègues
et l'autre un peu surprise de devoir répondre "Ben , cela fait 6 mois que je travaille ici!"

6) Pour revenir au Directeur outre ses qualités relationnelles exeptionnelles il est aussi muni de qualité de pingre.
Ainsi, il utilise la fourgonnette de l'association pour ses propres besoins en dehors du temps de travail
il récupére les tuyaux de gazinière pour ne pas en acheter , il demande à une secrétaire de mettre du liquide lave glace dans son véhicule il demande aussi à ce que son véhicule soit nettoyée

Bien entendu, c'est faite ce que je dis mais surtout pas comme moi. Les petits personnels sont priés d'aller voir leur commerçant pour avoir tous ses services moyannant paiement facture.

7) La secrétaire doit être polyvalente.
Ainsi on a déjà demandé à un agent d'accueil de faire le ménage et aux secrétaires d'aller porter des dossiers en urgence (c'était pour hier et il faut aller en voiture le déposer à 100 kms)
C'est bien connu seule la secrétaire a du temps à perdre pour faire des livraisons.
Remarquez, lorsque la secrétaire est remerciée, elle a davantage de chance de trouver un autre emploi : elle peut faire secrétaire, chauffeur, femme de ménage, livreur, porteur de bonbonne d'eau (et oui même cela elle le fait, car les hommes sont trop fragiles ou bien trop occupés à je ne sais quoi, donc la petite secrétaire abîme son dos, ferme sa gamelle et descents les 10 bonbonnes de 20 litres à la cave sans broncher, non mais des fois!

8) Pour avoir de l'avancement il faut flatter l'égo du Directeur
Ainsi pendant la pause déjeuner, n hesiter pas à lui dire qu'il joue bien aux cartes et "oh, votre jeu est très intéressant" même si vous n'en pensez pas moins.
N'hesitez pas non plus à faire sa vaissellle, le directeur adore ça : ca lui évite de devoir se mouiller.

9) N'empêche dans tout cela, pour mon dernier jour le directeur m a dit au revoir. Cela m'avait fait tout drôle. Il ne m'avait même pas dit bonjour!

10) et d'autres personnes de me demander si je m'étais renseignée sur ce que j'allais toucher par les ASSEDIC.
Dire que moi je m'étais évertuée à chercher un autre emploi pour ne pas rester sans emploi, quand d'autres personnes pensent des gages.
Une allocation ne dure qu'un temps,un emploi à durée indéterminée vous en avez au moins jusqu'à la retraite.
J'avais donc miser sur l'emploi, faut croire que mes priorités ne sont pas les mêmes que les autres.

11) Remarque, un mois avant mon départ l'assistante de direction m'avait demandé si j'avais trouvé autre chose.
Pour sûre que j'ai trouvé autre chose, mais je me sens tellement bien ici que j'ai préféré décliner l'invitation.
A question bête, vaut mieux ne pas y prêtée attention.

12) J'oubliais un dernier type de cons celui qu'on évite. En effet, nos narines à leur contact sont envahis d'une odeur nauséabonde, âcre et de
pas lavé depuis au moins, mais je ne vous dirais pas le nombre de jours.
Et dire que ces salariés prônent pour l'hygiène : ils demandent aux usagers d'avoir une bonne hygiène de vie pour éviter la prolifération de
maladies, quand ils sont eux même pas net (c'est le cas de le dire!)

13) Le con nouveau
Notre Directeur fait venir un élu pour lui demander une plus grosse subvention. Une fois qu'il a bien ramé pour faire valoir ses besoins pour les salariés (Sic!)
, quelques jours plus tard c'est le Directeur adjoint qui a tout foutu par terre son travail en hurlant après une secrétaire (il faut bien qu'il puisse
passer ses nerfs) ... sauf que la secrétaire en question est l'épouse de notre élu. Oups, trop tard, comme disait Monsieur Pignon "J'ai fait une boulette"


On est loin ici de l'asso "entraide" car elle est plutôt gérer comme une entreprise à la différence qu'elle ne manipule pas son argent réalisé par des
profits mais manipule l'argent du contribuable.

Le développement d'un territoire j'évoquais au début de ce billet. Quel développement espérer quand les salariés sont traités plus bas que terre.
Tout est fait pour anéantir le salarié et le rendre plus mal mais surtout plus docile..

Quel développement compter si ces assos écrasent les salariés de la sorte. Les années napoléonniennes sont pourtant bien derrière nous et pourtant si proches en même temps
Avec le développement durable et les démarches de proximités, tout devrait être fait pour écouter les besoins des habitants et non pas faire en sorte de formater les réponses des habitants
Il serait grand temps de redire aux assos ce qu'elles sont, ce qu elles ne sont pas et de les contrôler davantage.

Ainsi, le développement durable dans le volet insertion par l'activité économique ou démarche de proiximité pourrait véritablement avoir du sens ...
Cependant, je sais qu'il ne faut pas rêver. L'asso vit de subventions pour "aider" les personnes en difficultés. Sauf que s'il n'y a personne à aider, leur subvention = 0 €. Il n'est donc pas dans l'intérêt de l'asso de faire du bon travail ...





Publié dans emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article